""Par Asta!" s'écria-t-elle, alors que le fantôme se redressait de plus en plus sur la surface.
Elle se mit sur le parapet du pont, essayant d'atteindre sa sœur : "Sophie, Sophie, je suis désolée pour la grange! Je suis désolée pour l'échelle! Je ne savais pas qu'elle était cassée!"
"Viens plus près, Joséphine, je ne t'entends pas..." murmura la silhouette trempée, la tête penchée, brillant comme une luciole.
Et c'est à ce moment, alors qu'elle se préparait à sauter dans l'eau, que notre chère amie ôta ses chaussures, la pauvre inconsciente."

Anne de Maumesnil, Prose du Sentier

 


Annonce importante plus bas, et de nouveaux boutons! :)
Allez voir!